9 octobre 2010

Présentation

Bonjour à tous ceux qui viennent cheminer un instant avec moi.
Merci aussi, pour votre indulgence devant les sensations de mon coeur, qui peuvent être parfois difficile à exprimer, avec des mots.

Je suis née en France, dans une famille d’immigrés russe. Baigné dans une foi très naturelle, Dieu était avec nous.
Ce n’est que beaucoup plus tard que j’ai découvert qu’il existait d’autres croyances.
Ce qui m’a troublée, c’est qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule Vérité, et donc j’ai cherché le lien commun entre quelques grandes traditions spirituelles.

Arnaud Desjardins a été une aide précieuse durant de nombreuses années, pour comprendre et discerner la réalité de l’imaginaire, et pour commencer à accepter les situations comme des faits indiscutables. 

Une vie de famille, des enfants, n'ont jamais ébranlé ni diminué cette poussée vers le ciel intérieur. Ces années étaient ponctuées de grands combats intérieurs, de chutes et de rechutes,  d’élans et d’expériences mystiques.

Une certitude s’affirmait dans mon coeur, Dieu est en nous, et il nous cherche autant que nous le cherchons.

Quelques années en communion avec le bouddhisme zen, m’ont ouverte à la dimension de l’effort, de la discipline et de la méditation.
Mais mon coeur bouillonnait de soif... d’une soif intarissable.
Je le sentais, je le savais, Être Amour infini c’est être simplement le coeur grand ouvert.

... C’est ici sur un blog que j’ai découvert Denis Marie.http://mystiqueordinaire.presencevive.fr
Ma confiance fut immédiate, un grand oui intérieur me remplissait de joie,
j’avais la conviction intime de l’honnêteté et de l’Amour infini de cet homme.

Son livre, “ L’éveil ordinaire, le don du coeur “ a pris littéralement corps dans mon coeur,
les mots se révélaient en moi, ils m’éclairaient comme une évidence.
Je découvrais la joie d’Être simplement, la joie de la présence naturelle...
Le reste... fleuri, grandi, s’épanouit... vibre...

Les mots indiquent un sens et ils ont aussi une direction.
Les mots justes travail d'eux-mêmes dans la profondeur si on les laisse enter en direction du cœur, sans chercher à toujours tout attraper avec la pensée discursive.
Ce n'est plus une rencontre de compréhension alors, c’est une rencontre de coeur à coeur, la profondeur se reconnait elle-même, elle s’ouvre en union d’Être à Être,  et cet espace est Sacré.

Cet espace est lieu de célébration du Sacré, et il est partout, en tout. Il jonche le sol avec les feuilles mortes, il éclaire de lumière les yeux d' un enfant, il frissonne à la caresse d'une main tendue, il se tient silencieux avec le silence, et il éclate de joie avec joie.
Cet espace Sacré abolit toutes limites, toutes frontières... il Est ordinairement merveilleux !  il Est Amour ! il Est Joie !
C'est cette Joie Sacrée que je souhaite partager.

4 commentaires:

  1. Salut Irina, ton blog est très bien construit, et surtout très "zen" ! Ta brève présentation m'a appris beaucoup de choses que j'ignorais de toi. Continue comme ça, je viendrai faire un tour de temps en temps...

    RépondreSupprimer
  2. heureux de te lire dans ton expression si belle, poésie qui touche ceux qui la lise!
    Merci de nous faire partager ce cœur joyeux, comme Denis et Daniel l'ont fait.
    J'aurai toujours plaisir à puiser de l'inspiration dans ce blog!
    Bonne journée à toi

    RépondreSupprimer
  3. je me permet Irina
    une petite prose de Stephen Jourdain
    "« Je suis le secret enfoui

    dans l’odeur d’herbe fraîchement coupée,

    dans le houououhh du vent s’engouffrant dans le conduit de cheminée,

    dans les cent mille doigts de l’averse de neige,

    dans la nacre d’un matin de printemps,

    dans le message muet d’un alignement de marrons d’Inde,

    dans la déclivité de la plage et la danse des poux de sable ;

    je suis ce qui jadis vous rendit vivant,

    je fus l’instigateur de tous vos émerveillements, de tous vos étonnements,

    je suis l‘unique raison pour laquelle quiconque, jamais, s’aima et aima,

    je suis le secret qui irrigua chacun de vos secrets d’enfant,

    je suis l’ange que tout enfant porte en filigrane et que vous avez tué.

    Je suis vous. »
    voilà, cela a toujours ravi mon coeur!

    RépondreSupprimer
  4. Il y a des paroles, qui sont comme une caresse pour le coeur...
    et des intentions qui sont une offrande pour le coeur...
    Tu m'offres les deux...
    Merci Vincent !

    RépondreSupprimer